Quelles postures d’inversion en yoga après un lumbago?

posture de yoga halasana la charrue

Bienvenue sur Adapter son Yoga ! Je suis kiné et ostéopathe, vous voudrez sans doute lire mon livre, à destination des profs de yoga et des avancés, qui vous explique comment soulager les douleurs lombaires par le yoga?
cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! 🙂

“Quelle posture d’inversion puis-je proposer à mon élève bloqué des lombaires?” Voici la question que m’a posée Keri, professeur de yoga en Belgique, suite à mon précédent article sur la reprise du yoga après un lumbago. Je lui ai répondu en vidéo et à l’écrit!

Les postures d’inversion en kinésithérapie et ostéopathie:

Il est vrai qu’en yoga, les postures d’inversion sont très classiquement proposées. Or, dans ma pratique quotidienne pour des patients lombalgiques, j’en utilise très peu. Ta question Keri m’a donc permis d’interroger ma pratique🙏!

En kinésithérapie, les indications aux inversions sont essentiellement drainantes, veineuses ou lymphatiques, pour réduire des problématiques telles que les jambes lourdes et gonflées et les lymphœdèmes.

Il existe aussi des recommandations pour des tables d’inversions, qui “retournent” le patient passivement, laissant ainsi la gravité décomprimer la zone lombaire. Cette proposition de rééducation est indiquée notamment pour les conflits disco-radiculaires, donc le plus souvent pour des douleurs lombaires avec irradiation dans le membre inférieur.

En ostéopathie, on renforce parfois le traitement viscéral en inclinant la table en déclive. Le patient se retrouve ainsi tête légèrement plus basse que le bassin, pour favoriser le drainage veineux.

Donc, pour résumer, il existe assez peu d’usage des inversions en kinésithérapie et ostéopathie. Ces inversions sont toujours passives (le patient ne fait rien) contrairement au yoga où les postures sont actives. Classiquement, les inversions ne sont pas décrites comme étant un outil thérapeutique utile dans le traitement des lombalgies.

La posture de la chandelle et de la charrue après un lumbago:

Sarvangasana et Halasana seront strictement déconseillées au moins 3 à 6 semaines après le lumbago. Ce sont des postures qui nécessitent une grande flexion lombaire pour s’installer dans la pose. Pour mémoire je vous déconseille de proposer de la flexion lombaire dans les suites d’un lumbago, pour ne pas risquer d’aggraver une lésion du disque intervertébral.

Donc, la montée en chandelle serait à coup sûr réalisée avec une grande prise d’élan et la raideur lombaire probable empêcherait le placement correct. Comme l’intérêt thérapeutique pour la douleur lombaire n’est pas avéré, je n’en vois pas l’utilité.

Notez qu’avec la posture de la Charrue Halasana, on rajoute de plus une mise en étirement du nerf sciatique non souhaitable, même dans le cas où comme Claire sur la photo, vous rajoutez un soutien sous les pieds.

Si vous souhaitez proposer une variante de la posture de la chandelle Sarvangasana, proposez simplement une posture pieds au mur bassin au sol, avec un grand effet de détente. Veillez simplement à ne pas trop étirer les ischio-jambiers. Donc, si votre élève est raide, faites lui plier les genoux (jambes en losange) ou faites lui éloigner le bassin du mur. L’installation de votre élève au sol, bassin proche du mur risque cependant d’être laborieuse en raison de sa douleur lombaire.

Merci à mon amie Claire Castagne d’avoir partagé ses photos pour illustrer ce chapitre.

La posture de l’équilibre sur la tête Sirsasana, après un tour de rein:

C’est une évidence, elle est déconseillée en suite de lumbago! Mais je connais assez les pratiquants de yoga assidus pour savoir qu’ils vont avoir du mal à se passer de leur posture reine 😉 ! La problématique est double. D’abord, comment monter proprement dans la posture avec une force abdominale diminuée par la douleur lombaire? Et une fois en place comment trouver son alignement? Tant que l’alignement parfait n’est pas retrouvé en Tadasana (debout pieds au sol), il est utopique de le chercher en Sirsasana….

Les demi-inversions du lièvre Sasakasana dans la lombalgie aiguë:

Il existe plusieurs variations autour de cette posture du lièvre.

Si les lombaires sont placées en flexion avec la tête posée au sol proche du bassin, l’élève réalise une flexion et compression de son rachis. Dans ce cas, la posture est déconseillée après un lumbago pour l’impact sur le disque intervertébral.

Si l’élève garde la ligne de ses épaules éloignée du bassin et que ses lombaires sont en rectitude, il s’agit d’une excellente posture de rééducation. Les lombaires sont gainées et le travail d’assouplissement se fait à distance sur la zone cervico-dorsale.

La posture reine d’inversion est le demi-pont après un lumbago:

Je n’y vois que des avantages. Il n’y a aucun risque lombaire, même si le patient réalise mal la posture avec un bassin antéversé.

De plus, la posture a un impact thérapeutique scientifiquement avéré par le renforcement musculaire des spinaux. En effet, en rééducation lombaire, on cherche particulièrement à renforcer les muscles extenseurs.

Ainsi, le patient peut bénéficier des effets bénéfiques drainants d’une demi-inversion, se rééduquer, le tout sans prendre aucun risque. Le patient se sent en confiance et peut être très progressif et monter chaque jour un peu plus son bassin.

Le seul écueil dans cette posture est le risque de crampes sur les ischio-jambiers qui est fréquent.

J’espère que la réponse à la question de Keri vous sera utile pour construire vos cours. N’hésitez pas, comme elle à me poser des questions à [email protected] ou en commentaire.

Au plaisir d’échanger.

Muriel

Si vous avez aimé l'article, partagez le ;-) !

6 thoughts on “Quelles postures d’inversion en yoga après un lumbago?

  1. Très éclairant et précis. Merci pour les explications complètes et détaillées.

  2. Merci pour ces conseils ! je confirme en effet qu’ayant eu une lombalgie et pratiquante de yoga, le demi pont ne me pose pas de soucis et me renforce. Heureusement, j’ai récupéré et peux maintenant sans problème effectuer la charrue ou la chandelle. Merci pour cet article

    1. Merci pour ton commentaire et ton partage d’expérience Emma! N’hésite pas à pratiquer le pont même avec des antécédents de lombalgie. Et oui, il faut juste rester vigilant dans la charrue et la chandelle les premières semaines, après pas de soucis, l’objectif est de bouger et de reprendre confiance dans ses capacités!

  3. Aurélie dit :

    Merci pour cet article !

Laisser un commentaire